Historique

L’Harmonie de La Haye Fouassière est une des plus vielles sociétés musicales du département. Dès 1860 l’abbé MOYON vicaire s’intéresse à la musique instrumentale et initie des jeunes à cet art pour agrémenter et embellir les cérémonies religieuses, pratique de l’harmonium mais aussi d’instruments à vent. En 1870 Joseph Olivier de la Croix Moriceau, qui s’est perfectionné dans la pratique du cornet à piston, forme une fanfare avec Jeanne - d’Arc comme patronne. 1909 la société devient Fanfare municipale dans le cadre de la loi des associations de 1901. En 1923 la société prend son indépendance et devient la Fanfare Sainte Cécile, la pratique du bugle, cornet à piston, tuba, trombone le tout accompagné d’une caisse claire et une grosse caisse est transmise aux jeunes par les anciens qui se font professeurs de musique bénévolement. En 1966 des professeurs sont engagés et la fanfare devient Harmonie avec les nouveaux instruments flûtes, clarinettes, et saxophones, le groupe est dirigé par un chef amateur issu de la société locale. 1987 le premier chef professionnel est engagé, Francis Vantomme est le troisième à ce poste.

L'Echo de Saint Sébastien fut créée en 1923 par les frères Ange et Arsène MAUGENDRE. Les répétitions avaient lieu au Café Patron, qui fut rebaptisé Café de l'Echo, dans le quartier du Douet. En 1973 l'Echo était la 2ème société musicale du département, après la Philharmonique de Nantes et fut à l'origine de la création de l'Ecole Municipale de Musique en 1981. Lors du concours du 17 mai 1997 à Ancenis, l'Echo a accédé à la division Supérieure (elle était classée en 1ère division).

Depuis 2002 l'orchestre d'harmonie de La Haye Fouassière et L'Echo de Saint Sébastien se sont associés pour créer un ensemble plus important afin d'asurer la survie des deux orchestres.

2009 choix d'un nom pour cet ensemble :

OH-N149